ASSEMBLEE GENERALE 2022
Assemblée générale ordinaire
Le 16 juin 2022 à 17h30
Centre des congrès d'Epinal, salle Tambour-major

Convocation

Pouvoir

ASSOCIATION NATIONALE DES MAISONS D'ENFANTS A CARACTERE SOCIAL
Accueil » Journées nationales » Nantes 2014

Présentation

Présentation Zoom sur Présentation TROP DE GESTION TUE-T-ELLE LES MECS ?

4èmes Rencontres Nationales des Professionnels des Maisons d’Enfants à Caractère Social

NANTES
20-21 mars 2014



De la société malade de la gestion » de Vincent de GAULEJAC à « Trop de gestion tue le social » de Michel CHAUVIERE, se structure un mouvement de dénonciation de l'évolution du secteur social et des logiques qui s'y imposent.

Aujourd'hui, des appels à la résistance se font insistants ; résister au vocabulaire entrepreneurial, à l'emprise gestionnaire, à la marchandisation du social ou à sa discrète chalandisation. C'est un bouleversement radical du paysage qui se dessine :

  • Volonté accentuée d'encadrement et de contrôle des associations par les pouvoirs publics ;
  • Mise en concurrence des associations et démultiplication des appels à projets ;
  • Organisation de la concentration associative et risque d'appauvrissement du tissu associatif local ;
  • Mise à mal de l'opposabilité financière des conventions collectives.

Cette évolution tendrait à transformer nos institutions sociales et médico-sociales en des espaces placés sous le registre exclusif de la gestion, du protocole et de la procédure, qui ne seraient respectueux des droits des usagers  que formellement et où la clinique serait remisée au rang des accessoires ; en fait, des espaces s'adressant à des ayants droit auxquels ne sont accordés que des droits théoriques et qui ne seraient pas véritablement pris en compte comme des sujets en souffrance. On peut craindre que l'accélération et l'accentuation des processus à l'oeuvre ne se traduisent à terme par l'avènement d'un modèle dominant qui serait fondé sur la rationalisation budgétaire, l'emprise règlementaire et normative.

Journées nationales ANMECS

Si l'évolution du secteur social confirmait ce type de dérive, il serait légitime d'y résister.
Toutefois si résistance il doit y avoir, elle doit être accompagnée sinon précédée par une activité de pensée exigeante.

La gestion n'est sûrement pas singulière et financière, elle est même plurielle ! Administrateurs, cadres, travailleurs sociaux et usagers déclinent au quotidien des actes de gestion : gestion de projets - gestion des richesses (humaines, financières) - gestion d'émotion - gestion des crises… Ces « gestions » peuvent rendre possible l'avènement d'un accompagnement au plus près des besoins des personnes, comme tout aussi bien les asservir. Dès lors, ne s'agit-il pas, aussi, de questionner les positionnements et postures des acteurs des MECS ? Affirmer la gestion, dans ces aspects pluriels, au service des projets et des pratiques éducatives, voilà ce que nous devons viser.

Alors, dépassons les simplifications binaires afin de se hisser à la hauteur de la complexité contemporaine. Pour ce faire, nous nous proposons dans ces journées, de faire un état des lieux du secteur social, d'en identifier les nouveaux organisateurs, de mesurer leurs impacts sur le fonctionnement des MECS et l'accompagnement des usagers. La parole sera donnée à des acteurs dont la pluralité des approches devrait nous permettre d'entrer dans une intelligence fine de ce qui se joue dans nos établissements.

Quelle que soit la teneur du diagnostic qui sera posée et même si l'état des lieux s'avérait préoccupant, la mission qui nous est confiée, celle de prendre en compte des jeunes et des familles en difficulté, demeure impérative. Le diagnostic étant posé, il s'agira de dégager les marges de man½uvre, les fenêtres d'initiative, dont nous disposons pour renforcer nos établissements comme acteur dans une logique de cohésion sociale. Des expériences analysées, ancrées dans la concrétude du quotidien mais suffisamment formalisées pour être partagées, constitueront autant de pistes à explorer par des praticiens qui, pleinement conscients des difficultés présentes et des dérives potentielles, ont décidé de continuer à agir et à innover au bénéfice des personnes qu'ils accompagnent.

Galerie photos :

| |
Carte adhérents
Etude ASDO Accompagnement des jeunes de 16-21 ans par l'ASE
Accompagnement des jeunes de 16 à 21 : consulter l'étude de l'ASE

Enquête ASKORIA 2020
Enjeux et perspectives : consulter l'enquête Askoria 2020

Enquête Askoria
Association Nationale des Maisons d'Enfants à Caractère Social (ANMECS)
38 bis - Rue André Vitu - 88000 Epinal- Infos légales