ASSOCIATION NATIONALE DES MAISONS D'ENFANTS A CARACTERE SOCIAL
Accueil » L'ANMECS s'engage » Les communiqués de presse

Lutte contre la pauvreté

PLAN DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE : DES CONTRATS JEUNES MAJEURS POUR TOUS LES 18-21 ANS !

Suite à la présentation du plan de lutte contre la pauvreté par le président de la république M. Emmanuel MACRON, l'ANMECS réclame la généralisation des contrats jeunes majeurs et le lancement d'une réflexion sur la diversification des modalités d'accompagnement de ces publics.

L'ANMECS, association nationale des maisons d'enfants à caractère social, qui regroupe des associations du secteur habilité oeuvrant dans le champ de la protection de l'enfance, souhaite apporter sa contribution au débat sur le devenir des jeunes majeurs à leur sortie du dispositif. Un des points qui figure dans le plan de lutte contre la pauvreté : « pour empêcher que des jeunes ne se retrouvent sans solution à la sortie de l'ASE ».

Les professionnels des MECS s'inquiètent vivement des ruptures brutales de parcours de ces jeunes à leurs 18 ans, âge de fin d'obligation légale de protection. Sans soutien familial, sans for-mation, ils n'ont pas pu développer les ressources leur permettant d'être autonomes et sont en grand risque de pauvreté. L'avenir de ces jeunes est soumis au choix politique des départements de finan-cer des contrats jeunes majeurs, certains les ayant réduit drastiquement. Ces arbitrages départe-mentaux génèrent une inégalité de traitement de ces publics sur le territoire, ce qui rompt le pacte de solidarité républicain. Cette situation est indigne d'autant qu'il s'agit de la frange la plus vulnérable de cette population.

Forte de ce constat, l'ANMECS demande que le gouvernement reprenne à son compte dans son plan pauvreté la mesure préconisée par la députée Brigitte Bourguignon, dans le cadre de sa pro-position de loi, de rendre obligatoire les contrats jeunes majeurs jusqu'à 21 ans et d'en garantir le financement par l'Etat. Un minimum quand on sait que, pour l'ensemble des jeunes, les durées de scolarisation s'allongent, que le départ du foyer parental ne s'effectue qu'à 25 ans et que l'obtention d'un emploi stable n'arrive qu'à 27 ans (selon le rapport du CESE adopté le 13 juin 2018).

Elle réclame également que l'Etat initie dans les départements une réflexion associant l'ensemble des acteurs de la protection de l'enfance sur la diversification des modalités d'accompagnement des jeunes majeurs. Ces derniers requièrent un suivi spécifique et l'augmentation de leur nombre dans les dispositifs de protection de l'enfance, si la mesure était effective, rendra nécessaire des adaptations et des innovations. Il est incontournable de réfléchir à une gamme de dispositifs souples et adaptables, nés de l'expérience et des savoirs-faire développés par les professionnels, allant de la prise en charge 24h sur 24 h à la semi autonomie. On pourrait ainsi s'inspirer des formules, comme les studios ou les appartements en colocation, que certaines MECS expérimentent déjà depuis long-temps et qui permettraient de répondre au besoin fondamental de sécurité, d'assurer la continuité et la cohérence des parcours de ces jeunes.

Plus globalement, l'ANMECS est prête à travailler avec l'ensemble des acteurs associatifs et publics aux plans national et départemental à ce grand chantier de l'évolution de la protection de l'enfance. Elle peut mobiliser son réseau de professionnels qui ont développé une expertise empirique sur ces sujets.


Contact presse : Marianne ANTUNES, 0616775729

Au sujet de l'ANMECS :
L'ANMECS constituée en association nationale depuis 2011, regroupe des professionnels de MECS sur l'ensemble du territoire. 57 000 enfants sont accueillis chaque année dans l'ensemble des MECS.


| |
Carte adhérents
Etude ASDO Accompagnement des jeunes de 16-21 ans par l'ASE
Accompagnement des jeunes de 16 à 21 : consulter l'étude de l'ASE

Enquête ASKORIA 2020
Enjeux et perspectives : consulter l'enquête Askoria 2020

Enquête Askoria
Association Nationale des Maisons d'Enfants à Caractère Social (ANMECS)
38 bis - Rue André Vitu - 88000 Epinal- Infos légales